close
Articles

Ce soir là😔

anneau de mariage quel doigt Elegant Mariage Blog bague mariage doigt

5 longues annĂ©es qu’il Ă©tait parti. 5 ans qu’elle lui avait survĂ©cu. Comment???? Dieu seul le sait.  Pourtant elle avait essayĂ© la recette du “un de perdu dix de trouvĂ©s”.
Mais hĂ©las, dans ces dix elle cherchait toujours ce un😳.
Et pourtant, ils avaient Ă©tĂ© lĂ  pour elle tous plus prĂ©sents les uns que les autres. Certains lui auraient offert jusqu’Ă  la lune d’autres mĂȘme au delĂ . Oui ils Ă©taient parfaits et peut ĂȘtre c’Ă©tait ça le problĂȘme. Ils n’Ă©taient pas lui.
Lui, C’Ă©tait un grand enfant.
Elle ne put s’empĂȘcher de sourire Ă  cette pensĂ©e. Un adulte qui avait gardĂ© son Ăąme d’enfant. Ils avaient tout partagĂ© leurs fous rires, leurs espoirs, leurs dĂ©sirs inavouĂ©s, leurs rĂȘves, avaient mĂȘlĂ© leurs destins. Ces deux personnes s’emboitaient parfaitement.
Une larme lui roulait sur la joue, elle n’eut pas la force de la chasser. A quoi bon il en viendrait une autre de toute façon.
Tout le lui rappelait, ses expressions, sa musique, ses draps, sa collection de films. C’Ă©tait un fantome persistant. Tout le monde s’Ă©tonnait du fait qu’une femme comme elle puisse etre encore seule. Mais elle seule savait que son son coeur Ă©tait pris. Elle se rappelait comment au fil du temps la tristesse de son dĂ©part a fait place peu a peu a la colere puis Ă  la rancoeur pour enfin se muer en indiffĂ©rence envers l’amour. Elle Ă©tait devenue une personne de glace la reine meme. Froide, impĂ©nĂ©trable, sarcastique… il en fallait du cran pour la cotoyer. Pourtant derriere ce masque trop lourd qu’elle aborrait, se cachait la petite fille triste qu’elle Ă©tait  vraiment qui chaque soir prenait le pas sur la dame de fer en pleurant tout bas.
Aujourd’hui Ă©tait son anniversaire Ă  lui. Elle aurait tellement voulu lui dire ce qu”elle gardait en elle. A defaut, elle Ă©coutait encore cette chanson “je te pardonne” de Maitre Gims.
Elle ne fut pas au deuxiĂšme couplet qu’on sonna Ă  la porte. À 2heure du matin? Mais elle n’attendait personne. Et voila que la personne insistait.
En voila des maniĂšres se dit elle intĂ©rieurement. Qui ne prĂ©vient personne et qui sonne avec autant d’impatience? J’espĂšre qu’il n’ya rien qui soit arrivĂ© de grave.
j’arrive, j’arrive  un instant!!!
Pour un tremblement de terre ou meme pour la fin du monde elle serait moins surprise et plus prĂ©parĂ©e que ce qu’elle decouvrit en ouvrant la porte de son appart.
C’Ă©tait lui !! Il Ă©tait comme dans ses souvenirs. Pourquoi il Ă©tait venu? L’aimait-il toujours? Son coeur allai s’Ă©chapper de sa poitrine.
Bonsoir , dĂ©solĂ© de te dĂ©ranger si tard… si tu veux bien me laisser entrer on doit parler.
Quelque chose accrocha son regard  presque malgrĂ© elle. La beautĂ© de l’anneau qu’il portait.

Tags : lecture culture
Carelle Laetitia

The author Carelle Laetitia

DiplĂŽmĂ©e de Droit Public International, Carelle Laetitia Goli est une jeune femme ivoirienne qui croit fortement en l’idĂ©al d’un monde de justice et de libertĂ©s