close

Féminisme

ArticlesFéminismeHéroïnes du présent

Le ballon d’Or féminin à travers le temps

pic-ballon-or

Le Ballon d’or féminin est une récompense attribuée à la meilleure joueuse de football de l’année, sans distinction de championnat ni de nationalité. Ce trophée, décerné par un panel de journalistes de toutes nationalités, a été créé en 2018 par le magazine France Football sur le modèle de son équivalent masculin. Depuis sa création 3 femmes ont déjà bénéficié de la plus haute distinction.

03Décembre 2018, le premier ballon d’Or féminin

ADA HEGEBERT

Ada Hegerberg, née le 10 juillet 1995 à Molde, est une footballeuse internationale norvégienne évoluant au poste d’attaquante avec l’Olympique lyonnais. Elle est la jeune sœur d’Andrine Hegerberg, joueuse de BK Hacken. En 2018, elle remporte le premier Ballon d’or féminin France Football.

23 Septembre 2019, Megan la championne

MEGAN RAPINOE

Megan Rapinoe, née le 5 juillet 1985 à Redding (Californie), est une joueuse de football américaine qui joue au poste d’attaquante et est capitaine de l’OL Reign de la National Women’s Soccer League (NWSL), ainsi que de l’équipe nationale des États-Unis. Gagnante du Ballon d’Or Féminin et nommée Meilleure Joueuse de la FIFA en 2019 Rapinoe a remporté la médaille d’or avec l’équipe nationale aux Jeux Olympiques d’été de Londres de 2012, à la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2015 et à la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019 et elle a joué pour l’équipe à la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2011 où les États-Unis ont terminé à la deuxième place. Rapinoe a été co-capitaine de l’équipe nationale aux côtés de Carli Lloyd et Alex Morgan de 2018 à 20202, l’équipe remportant la médaille de bronze aux Jeux olympiques d’été de 2020 à Tokyo. L’équipe des États-Unis remporte son quatrième titre mondial en battant celle des Pays-Bas 2-0 avec Megan comme Capitaine.

29 Novembre 2021, le début d’une légende

ALEXIA PUTTELAS

Alexia Putellas Segura naît le 4 février 1994, issue d’une famille fan de basket, la jeune Catalane de naissance se passionne pour le football dès l’âge de six ans, et se rend régulièrement au Camp Nou pour supporter le Barça. Capitaine du Barça, la joueuse la plus capée de la sélection espagnole est devenue au fil des années un emblème du club catalan. Le 29 novembre 2021, elle est élue Ballon d’or féminin. Elle remporte en 2021 son premier ballon d’OR.

17 Octobre 2022, l’exploit

ALEXIA PUTTELAS

Le Ballon D’Or féminin 2022 revient à Alexia Putellas. La milieu et capitaine du FC Barcelone, actuellement blessée en raison d’une rupture des ligaments croisés, a été la grande artisante de la folle saison de son club. Le FC Barcelone remporte un trophée de plus. Alexia Putellas remporte le troisième Ballon D’Or de l’histoire, son deuxième consécutif.

La capitaine et milieu offensive du Barça avait largement participé au triplé sensationnel du club en 2021 avec notamment dix-huit réalisations en championnat. La saison dernière, elle a encore porté le Barça sur la scène nationale comme européenne. Elle devance notamment Sam Kerr et Beth Mead.

read more
ArticlesFéminismeHéroïnes du présentSociete

Nelson Mandela Awards, l’Excellence au féminin récompensé

photo d’illustration article

Le Vendredi 12 Aout 2022 qui marquait la journée internationale de la jeunesse, a représenté aussi celle de la célébration des meilleures candidates reçues au baccalauréat de l’enseignement général scientifique et technique pour cette année. Depuis deux ans en effet, MTN Côte d’Ivoire a instauré les « Awards de l’excellence Nelson Mandela » afin de mettre en lumière les filles qui brisent le plafond de verre et font tomber les préjugés.

Pour cette deuxième édition tenue au Pullman Hôtel du Plateau, ce sont au total 12 jeunes femmes des séries A1, B, C, D, E, F1, F2, F3, F4, F7, G2 et H1, issues de différents établissements scolaires d’Abidjan, Grand Bassam, Bouaké et Yamoussoukro qui ont reçu la précieuse distinction. Parmi les établissements, l’on peut notamment citer les lycées techniques d’Abidjan et de Bouaké, le Lycée d’excellence Alassane Ouattara de Grand-Bassam, le Lycée d’enseignement Libanais d’Abidjan et l’école militaire préparatoire de Bingerville; qui c’est le lieu de rappeler n’a admis les filles en ses effectifs que depuis 2015.

Tchere Sarah Alexandra, de l’Institut d’enseignement secondaire Eden de Yamoussoukro, Monsoh Evelyne Marie Pascale du lycée technique de Cocody, OgouvAkrebie Dora Bervelle du lycée d’excellence Alassane Ouattara, ont respectivement été au premier rang du classement.

Cette édition du Baccalauréat a vu la performance des jeunes femmes au plan national en dépit des obstacles qui peuvent affecter leurs scolarités. En effet, sur 147.758 de candidates, 45.875 ont été admises, soit 31,04%. Quant aux jeunes garçons, 52.589 ont été admis sur un total 172.089 candidats ce qui produit le résultat de 30,56%. Concernant le bac scientifique et technique les jeunes femmes ont atteint un taux de réussite de 31,4%.

Chaque lauréate a bénéficié d’un lot d’une valeur de 1.200.000 de francs CFA composé d’un dépôt Momo d’un smartphone, d’un bon d’achat, d’un trophée et d’un Myfi. Le tout d’une valeur de 1.200.000 de francs CFA. Et les ont reçus de la représentante de l’ambassade de l’Afrique du Sud.

Monsieur Eloge Beonao, Directeur Informatique de l’institution, représentant le Directeur Général de MTN CI, a réitéré l’engagement de sa structure en tant que partenaire privilégié de l’éducation des filles en général mais de celles scientifiques en particulier. En effet, au travers de sa fondation, MTN Côte d’Ivoire Côte d’Ivoire investit dans la formation et la sensibilisation des jeunes filles aux Sciences, technologies, Ingénierie et Mathématiques afin de faire d’elles, des leaders de demain et des leviers de notre développement. A ce jour, plus de 250 filles des classes de 6ème aux classes à la classe de Première ont été initiées au coding, à l’informatique et à la robotique durant l’année scolaire 2021-2022.

Monsieur Eloge Beonao

Aujourd’hui encore dans nos états, l’éducation des filles reste une priorité surtout en zone rurale, péri urbaine et dans les milieux les plus défavorisés. Les préjugés, le contexte socio culturel parfois handicapant freine encore l’évolution des filles dans les sciences. C’est travers d’initiatives de cette sorte que les barrières et obstacles pourront être détruits sinon contournés. Nous remercions la Fondation MTN et tous les partenaires du projet STEM GIRLZ.

read more
ArticlesFéminisme

Ces sportives qui font bouger les lignes et les préjugés.

Montage photo d’humeur estivale avec des fleurs magenta
La milieu de terrain des Bleues Grace Geyoro lors de la rencontre contre l’Italie, le 10 juillet 2022 à Rotherham. © FRANCK FIFE / AFP

Grace Geyoro, nouveau phare des Bleues

Après avoir brillé lors de la première rencontre contre l’Italie, Grace Geyoro est désormais la nouvelle star de l’effectif. Alors que l’attaquante vedette Marie-Antoinette Katoto a dû quitter ses coéquipières pour cause de blessure, la milieu de terrain du PSG porte les espoirs français pour la suite du tournoi.

L’équipe de France est orpheline de sa machine à buts. Depuis le forfait de Marie-Antoinette Katoto, gravement blessée au genou lors de la rencontre contre la Belgique jeudi dernier, les Bleues devaient désormais se trouver une nouvelle meneuse pour le reste de la compétition, alors qu’elles jouaient un dernier match de poules, lundi 18 juillet, contre l’Islande. 

Grace Geyoro, qui a éclaboussé la rencontre de son talent lors de la première victoire expéditive des Bleues face à l’Italie (5-1) portait tous les espoirs. La milieu de terrain du PSG a réalisé un triplé inédit pour sa 50e sélection en équipe de France, deux semaines et demi après une inquiétante blessure. 

Grace Geyoro pour sa 50 ème sélection :

Triplé,1ère joueuse de l’histoire à claquer un triplé en 1 mi-temps d’un Euro Féminin,Premiers buts dans une grande compétition,Joueuse du match.

En demi-finales pour la première fois

C’est la première fois que les Françaises accèdent à ce stade de la compétition, après avoir sorti les tenantes du titre néerlandaises. Félicitation à Grace et à ses coéquipières.

Par Stéphanie TROUILLARD

Aux Mondiaux d'athlétisme, la sprinteuse Shelly-Ann Fraser-Pryce remet les  gaz
Shelly-Ann Fraser-Pryce avec son fils, après son quatrième titre mondial à Doha en 2019. (AFP)

Shelly-Ann Fraser-Pryce, la fusée de poche jamaïcaine qui règne sur le sprint féminin depuis 2008

Shelly-Ann Fraser-Pryce a mis la main sur un 5e titre mondial sur 100m, lundi 18 juillet, à l’issue d’une finale supersonique à Eugene (Oregon). La Jamaïcaine était encore intouchable sur la piste. À 35 ans, l’athlète à la longévité exceptionnelle marque un peu plus l’histoire du sprint et vise encore plus haut. Elle est devenue quintuple championne du monde du 100 m, à 35 ans.

En 2017, lorsque la trentenaire avait donné naissance à un petit Zyon, le sentiment général était pourtant que le meilleur était derrière elle : deux titres olympiques sur 100 mètres (2008, 2012), trois sacres mondiaux (2009, 2013, 2015), sans compter les joies empilées sur le demi-tour de piste et le relais. Même si Usain Bolt avait pris de la place en parallèle, l’œuvre était déjà assez dense pour qu’on décide de lui ériger une statue au Stade national de Kingston, cœur battant de l’athlétisme jamaïcain .

Je suis heureuse de ne pas avoir arrêté ma carrière après la naissance de mon fils

Peu de temps avant sa maternité, Fraser-Pryce avait décidé de quitter la structure de ­Stephen Francis et son fameux MVP Track Club, d’où était aussi issue Elaine Thompson , qui venait de lui souffler le premier rôle (doublé olympique à Rio). Ses nouvelles dorures, notamment un quatrième titre mondial à Doha, elle les a partagées avec un coach plus jeune qu’elle (Reynaldo Walcott). « Je suis heureuse de ne pas avoir arrêté ma carrière après la naissance de mon fils, rappelait récemment l’athlète. J’ai cru en un rêve. » Le secret de sa longévité, elle le formule avec des mots simples, « l’envie, la passion, les buts que l’on se fixe », et le plus beau sourire du plateau.

Par Damien Burnier

Emmanuel Tapsoba on Twitter: "#Ghana : Safoura Compaoré médaillée d'argent  au championnat Ouest-africain de Bodybuilding La Burkinabè Safoura Compaoré  a remporté la médaille d'argent au championnat Ouest africain de  Bodybuilding (IFBB) dans

Safoura Compaoré, le nouveau visage féminin du bodybuilding ouest-africain.

Le championnat ouest africain de Bodybuilding 2022 qui a eu lieu récemment à Accra, Ghana a consacré le sacre de la burkinabè Safoura Compaoré qui a décroché une médaille d’argent.

Bonne nouvelle pour le Burkina Faso. L’une de ses athlètes, en la personne de Safoura Compaoré vient de décrocher une médaille d’argent, dans le cadre du championnat ouest africain de Bodybuilding 2022.

Félicitations et moquerie 

En compétition dans la catégorie féminine de la compétition ouest africaine de bodybuilding, la burkinabè Safoura Compaoré obtient une médaille d’argent, lors du tournoi qui a récemment eu lieu dans la capitale du Ghana.

Sur la toile, tandis que certains adressent leurs félicitations à l’héroïne, une grande partie se moque d’elle. « Ce n’est pas tous les sports masculins que les femmes doivent pratiquer aussi », « quel gâchis », « belle femme, mais c’est son côté masculin qui a tout gâché »… ont commenté des internautes.

“Sur la toile, tandis que certains adressent leurs félicitations à l’héroïne, une grande partie se moque d’elle”

Précisons que le bodybuilding est une discipline sportive très souvent considérée comme réservée aux hommes, surtout en Afrique.

Par afrikbuzz.com

JO Tokyo : l'ivoirienne Marie-Josée Ta Lou remporte une manche sur le 100m
Marie-Josée Ta Lou, remporte sa série du 100 mètres féminin aux Jeux olympiques d’été de 2020, vendredi 30 juillet 2021, à Tokyo.
AP Photo/Martin Meissner

Marie-Josée Talou, la sensation du sprint

Marie Josée Talou est née à Bouaké le 18 novembre 1988.

Elle tient son surnom “sprinteuse de poche” du fait de sa petite taille. Elle également été surnommée la Reine du sprint africain.

Mais la dernière sensation de sprint de la Côte d’Ivoire, Marie-Josée Ta Lou, est entrée dans l’athlétisme assez tard. Elle a d’abord fait des études de médecine à l’Université d’Abidjan, en Côte d’Ivoire.

D’abord le football

En grandissant, elle était plutôt passionnée de football. Elle a fait du foot dans son quartier, Koumassi 05, une banlieue d’Abidjan, la capitale économique du pays jusqu’au jour où elle a attiré l’attention d’une équipe féminine qui a tenté de l’inscrire. Son frère aîné, un enseignant en éducation physique, s’y est opposé. Il ne voulait pas qu’elle évolue dans le football, craignant qu’elle ne se transforme garçon manqué. Elle s’est inscrite à un club d’athlétisme à la place.

Marie-Josée Ta Lou s’est véritablement lancée dans l’athlétisme en avril 2007 à l’âge de 19 ans.

Étant la seule fille de sa fratrie, les débuts ont été difficiles car sa mère aurait préféré qu’elle reste à ses côtés et qu’elle se destine a une fonction plus classique.

Lorsqu’elle a gagné la médaille d’argent au 100 mètres, elle l’a dédiée à sa maman. Cette dernière ne souhaitait pourtant pas qu’elle fasse de l’athlétisme.

2015 marque l’année de reconnaissance sur le continent

-elle est désignée “athlète africaine de l’année” par l’Association des Comités Nationaux Olympiques Africains.

-elle remporte l’Or sur 100 et 200 mètres aux Jeux Africains de Brazzaville.

2016, celle de la percée au niveau mondial

-Championne d’Afrique du 200 à Durban

-Elle finit 4e des finales du 100 et 200 aux Jeux olympiques de Rio de Janeiro

-Elle établit son record personnel sur 100 mètres à Rio en 10 s 86 (qu’elle rééditera en finale des Mondiaux de Londres). De 2016 à 2021, l’Ivoirienne n’a fait que glaner des récompenses et à juste titre.Le 30 juillet, en série du 100 mètres, elle bat son record personnel en 10 s 78 (- 0,3m/s), ce qui égale le record d’Afrique détenu jusque-là par sa compatriote Murielle Ahouré. En finale elle échoue au pied du podium avec un temps de 10 s 91. Sur 200 mètres elle décroche la cinquième place.

Source:BBC

read more
ArticlesFéminismeSociete

Mandela Day 2022, MTN Côte d’Ivoire soutient les filles dans les sciences et lance la 2e édition des “Awards de l’excellence”

Tic 2

La Journée internationale Nelson Mandela ou Nelson Mandela Day a été instaurée par l’UNESCO en 2009 et célébrée le 18 juillet de chaque année afin de commémorer la contribution de Nelson Mandela, militant de la cause anti-apartheid et premier président noir d’Afrique du Sud, à « la promotion d’une culture de paix ». En Côte d’Ivoire, c’est aussi un moment qui est célébrée par la maison de téléphonie MTN au travers de sa fondation. Ce Lundi 18 Novembre 2022, à l’hotel Azalai Abidjan, MTN a procédé au lancement de la 2e édition des “Awards de l’excellence Nelson Mandela” destinés à récompenser les 12 meilleures filles au Baccalauréat dans les séries scientifiques et technologiques pour le compte de l’année académique 2021-2022.

Pendant cette cérémonie qui a vu la participation d’officiels tels que les agents de la mission diplomatique de l’Afrique du Sud, le système des nations unies, les représentants de l’Etat ivoirien, un panel sur les enjeux de l’éducation scientifique des filles a pu instruire efficacement les personnes présentes. L’objectif était d’encourager davantage les filles à s’intéresser davantage aux STEM et ainsi favoriser leur autonomisation. Ce panel de haut niveau a été animé par Mesdames BAKAYOKO représentante du Ministre de l’éducation,  Christelle ASSIROU, Présidente de L’ONG Femmes et Tic et Natenin COULIBALY Secrétaire générale de la Fondation MTN.

Madame Natenin COULIBALY Secrétaire générale de la Fondation MTN, Madame BAKAYOKO représentante du Ministre de l’éducation, Madame Christelle Assirou, présidente de femmes et TIC

La question primordiale a été de comprendre pourquoi encore aujourd’hui les filles n’arrivent pas à briser le plafond de verre quand il s’agit du domaine scientifique. Selon Madame Assirou, l’école comme reflet de la société perpétue encore certaines pratiques teintées de stéréotypes sexistes, à cela s’ajoute les couts des manuels scientifiques, le contexte socio culturel encore limitant, la prépondérance des violences basées sur le genre et le taux inquiétant des grossesse en cours de scolarité. Ce sont autant de facteurs qui peuvent expliquer ce fait.

Mais, convaincu de la nécessité de passer outre ces obstacles, l’Etat a mis en place des solutions au travers du Ministère de l’éducation nationale et de sa politique genre. C’est ce qu’a relevé la représentante de la ministre. Maintenant des plages horaires plus importantes seront octroyées aux matières scientifiques consacrant l’accroissement du nombre de filles dans les filières scientifiques en tant qu’axe stratégique. Plus important encore l’état procède à la réintégration des filles enceintes et mères, ce sont plus de 338 filles qui ont bénéficié de cette mesure. Sont aussi prévues des activités d’émulation pour les filles au Lycée scientifique de Yamoussoukro.

Pour la Secrétaire générale de MTN Côte d’Ivoire, le potentiel des femmes dans le numérique est tout simplement une question de développement car 90% selon MCKinsey des emplois nécessitent le numérique. De ce fait, Mtn academy et son partenaires Simplon, insèrent professionnellement les femmes dans ces métiers. Cet évènement était le lieu de passer des messages au gouvernement et aux prescripteurs afin donner la meilleure prescription aux filles et leur permettre de s’identifier positivement. A celles qui osent, nous souhaitons d’impacter considérablement le monde comme celui qu’on célèbre en ce jour.

Nous avons eu le plaisir de rencontrer les Ambassadrices STIM (science, technologie, ingénierie et mathématiques) des différentes universités de Côte d’Ivoire. Elles sensibilisent et aident les autres filles à s’interesser au Bac Scientifique et à ses filières.

Kouadio Affoua Laurence, Ambassadrice STIM
Kouadio Affoua Laurence, Ambassadrice STIM

« L’éducation est l’arme la plus puissante qu’on puisse utiliser pour changer le monde. » 

Nelson Mandela (1918-2013), Ancien président de la république d’Afrique du Sud

Retrouvez le reportage audio sur notre page Facebook:

https://www.facebook.com/Heroinesdici/videos/1438368679972919


read more
ArticlesFéminismePolitique

Programme Benkadi, la nécessité de la prise en compte du genre dans la thématique du changement climatique en Afrique de l’Ouest

IMG_7381 (1)

L’une des plus grandes crises que devront vivre notre génération et celles d’après est certainement celle du réchauffement climatique. Le réchauffement climatique est un phénomène global de transformation du climat caractérisé par une augmentation générale des températures moyennes (notamment liée aux activités humaines), et qui modifie durablement les équilibres météorologiques et les écosystèmes. Si les effets de ce phénomène se ressentent au niveau mondial, le réchauffement climatique en Afrique sera plus important qu’au niveau mondial au cours du XXIème siècle selon le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (le GIEC).

C’est fort de ce constat, et dans le but d’endiguer les effets de ce changement qu’a pris forme le programme Benkadi. Benkadi qui signifie ”Travailler ensemble dans la même”, est une initiative de la société civile ouest africaine pour améliorer l’efficacité des politiques publiques en matière d’adaptation au changement climatique et d’atténuation de ses effets au Bénin, au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire et au Mali par une plus grande participation citoyenne y compris celle des jeunes, des femmes et des personnes handicapées.

Un objectif stratégique: les communautés et les groupes vulnérables

Les communautés, premières victimes du changement climatique sont la cible primordial de ce programme. En effet, l’objectif stratégique est: « les communautés affectées par l’érosion côtière, la dégradation des écosystèmes, la pollution par l’orpaillage et la déforestation, en particulier les femmes, les jeunes et les personnes vivant avec un handicap réalisent leur droit au développement et sont résilientes aux effets du changement climatique». L’inclusion du genre est un des axes stratégiques car en Afrique toujours selon le GIEC, les femmes, les enfants et les personnes âgées sont réputées plus vulnérables aux impacts du changement climatique. De manière plus générale, les communautés affectées par les changements climatiques verront la vulnérabilité de leurs populations sedévelopper. Elle affaiblira plus encore les capacités d’adaptation des populations, ne laissant pour choix que la migration.

Par ailleurs, selon Monsieur Lourens Van Bruchem, chef de projet et conseiller politique de l’ONG néerlandaise Woord en Daad qui travaille à la mise en oeuvre du programme, les femmes, les jeunes et les personnes handicapées sont mis de coté surtout dans la prise de décision. Il s’agit donc de leur donner de la voix et de prendre en compte leurs spécificités. Un site internet sera aussi fonctionnel pour permettre au grand public de suivre le programme.

Monsieur Lourens Van Bruchem, ONG Woord en Daad

Abidjan accueille la réflexion autour de la deuxième année de mise en oeuvre du programme

C’est ce lundi 04 Avril 2022 que s’est tenu le lancement de la deuxième année du programme dans la ville historique de Grand-Bassam, une ville aussi menacée par l’érosion côtière en Côte d’Ivoire. Accueillis par les autorités administratives, coutumières et diplomatique la société civile ouest africaine et ses partenaires ont pu exposer des travaux qui se tiendront du 04 au 08 Avril 2022 dans notre pays.

En Côte d’Ivoire, plus spécifiquement c’est la thématique de l’érosion côtière et des espaces protégés qui feront l’objet de plaidoyers qui s’appuient sur des études mises effectuées en amont avec les populations concernées. Nos côtes sont de plus en plus érodées par l’avancée de la mer et les migrations des populations s’ensuit forcément.

De 2011-photo du bas- à 2017-photo du haut- la disparition des terres du villages de Lahou Kpanda en Côte d’Ivoire. La conséquence est la migration des populations.

MAHAMADOU Kouma
Coordonnateur National de la Convention de la société Civile en Côte d’Ivoire

Cet atelier fera alors le bilan général de l’année écoulée, mais servira surtout de cadre de renforcement de capacité des acteurs de mise en oeuvre du programme. Il sera le cadre posé pour l’intégration du genre dans le programme, aux dire de Sylvestre N. Tiemtoré, le coordonnateur général du programme.

Sylvestre N. Tiemtoré, le coordonnateur général du programme.

Nous rappelons que Benkadi est mis en oeuvre avec l’accompagnement des partenaires tels que Woord en daad, le Ministere des affaires étrangeres des Pays-bas et le gouverment du Burkina Faso. Il est mis en oeuvre dans les quatre pays par les plateformes membres du consortium que sont:

Au Benin; la Plateforme des Acteurs de la Société civile au Bénin (PASCIB), En Côte d’Ivoire par la Convention de la Société civile (CSCI), Au Mali par le Secrétariat de Concertation des ONG nationales du Mali (SECO-ONG).

read more