close
ArticlesHéroïnes du présent

Helen Abrahams Keller: l’histoire d’une vie

story

Helen Abrahams Keller devint aveugle, sourde et muette à l’âge de 18 mois, après une congestion cérébrale. Lorsqu’elle eut sept ans, Ann Sullivan, jeune institutrice malvoyante, fut chargée de son éducation. Elle parvint peu à peu à sortir la petite fille de son isolement en lui apprenant à communiquer avec des signes dans le creux de la main. Faisant preuve de persévérance et bravant tous ses handicaps, Helen Keller suivit sa scolarité au Radcliffe College (Harvard) et obtint son diplôme universitaire( première personne handicapée à l’obtenir)

Sa détermination a suscité l’admiration partout dans le monde, principalement aux États-Unis. 
Elle a écrit 12 livres et de nombreux articles au cours de sa vie tout en menant aussi de nombreux combats.

Helen Keller crée une fondation pour personnes handicapées et milite au sein de mouvements socialistes, féministes et pacifistes. Elle écrit des essais politiques, des romans et des articles de journaux.

En 1915, elle fonde avec George Kessler l’organisation Helen Keller International (HKI) afin de soutenir la prévention de la cécité et la réduction de la malnutrition dans le monde. HKI est aujourd’hui présente dans 22 pays.

En 1925, Helen Keller assiste à la convention du Lions Clubs International (l’organisation de Clubs-Service fondée 8 ans plus tôt, en 1917, par l’homme d’affaires philanthrope de chicago Melvin Jones) et met les Lions au défi de devenir les « chevaliers des aveugles dans la croisade contre les ténèbres »
Les Lions acceptèrent de relever le défi et sont depuis lors engagés dans des programmes pour la vue visant à combattre la cécité évitable.

En 1971, le Conseil d’administration du Lions Clubs International déclare le 1er juin( jour de sa mort en 1968), la « Journée Helen Keller ». À l’occasion de cette journée, les Lions du monde entier organisent des projets autour de la vue.

Carelle Laetitia

The author Carelle Laetitia

Diplômée de Droit Public International, Carelle Laetitia Goli est une jeune femme ivoirienne qui croit fortement en l’idéal d’un monde de justice et de libertés