close

outil

ArticlesDroitPolitiqueSociete

Renforcer la pétition comme une arme de plaidoyer de la société civile en Côte d’Ivoire

IMG_20181126_230657_143

Définition et rôle de la pétition.

Une pétition se présente le plus souvent sous la forme d’un ensemble de signatures au bas d’un texte recueillies pour agir contre une situation ou en faveur d’une cause. Ces signatures sont généralement recueillies dans la rue par des volontaires. Avec l’arrivée d’Internet, un certain nombre de sites permettent d’organiser une pétition et de recueillir les signatures en ligne. La valeur juridique d’une pétition est inexistante mais la pression sur les décideurs politiques qui en résulte peut être décisive. En France par exemple depuis la loi constitutionnelle de 2008, le Conseil économique, social et environnemental peut être saisi par voie de pétition. Celle-ci doit être rédigée en français par écrit comme le précise le texte de loi ci-dessous, et signée par au moins 500 000 personnes majeures, de nationalité française ou résidant régulièrement en France .

La pétition dans l’écosystème politique ivoirien;

Depuis quelques temps en Côte d’ivoire cette culture de la pétition quoi qu’inexistante commence à naître cela grâce surtout à la faveur de la révolution numérique et à l’explosion des réseaux sociaux populaires dont facebook demeure le favori. L’éclosion de jeunes cyber activistes qui se sont engagés sur des thématiques citoyennes en est aussi une raison. Bien malheureusement c’est un outil méconnu qui ne requiert pas forcément l’attention car dénuée d’impact.

Et pourtant “UNE PÉTITION PEUT CHANGER LES CHOSES”https://www.amnesty.fr/actualites/10-preuves-quune-petition-peut-changer-les-choses

Chaque année, selon l’initiative de l’ONG Amnesty International, des personnes du monde entier se rassemblent le 10 décembre, à l’occasion de la Journée mondiale des droits de l’homme, pour l’ opération 10 jours pour signer . Une opération qui change des vies. Revue de détail de l’édition 2017.

Des milliers de personnes se sont mobilisées pour d’autres injustement enfermées ou persécutées dans leur pays en 2017. Qu’ils soient étudiants, écoliers, enseignants, agents d’entretien, vendeurs sur les marchés, cadre… ils ont envoyé 5,5 millions de messages dans le cadre de 10 jours pour signer, un chiffre jamais atteint. Ensemble, ils ont eu un impact indéniable.


Chaque pétition, chaque lettre, chaque like, chaque partage, chaque don… chaque action nous rapproche toujours un peu plus de la prochaine victoire.

Amnesty International

Les reproches faites aux pétitions:

Dans les reproches faits par les détracteurs de la pétition on peut citer :la mauvaise information, voire la désinformation, qui sert à récolter les signatures ; le « bourrage d’urne », qui peut être mis en place par l’organisateur de la pétition ou par des signataires trop zélés. Et si l’on donnait une trop grande force à cet outil n’y aurait il pas un désordre créé sur l’objet et sur le fait qu’un rien pourrait engager nos décideurs? En effet les pétitions peuvent concerner des sujets de moindre importance aussi. Raison pour laquelle il faut bien sur en créer un régime spécifique.

Encadrer la pétition:

Pour éviter de tomber dans l’impasse que nous avons évoquée plus haut, il faudrait pour qu’une pétition soit considérée comme un acte engageant des décideurs ou des législateurs, qu’elle soit suffisamment encadrée.

1-le nombre de signatures: ce nombre sera variable au niveau local, national

2-le sujet: il faut bien entendu que le sujet soit d’intérêt général et reconnu suffisamment important pour en tenir compte

3-l’authenticité: Internet permet aujourd’hui de palier au bourrage des urnes grâce aux adresses mails et aux signatures électroniques, Mais ce problème reste présent au niveau des signatures collectées manuellement. Parce qu’il faut compter sur la limitation d’internet sous nos cieux et à ce que beaucoup ne savent pas vraiment s’en servir ou n’y ont pas accès. Alors il faudra peut combiner ces deux méthodes ou se servir de moyens biométriques tels que les empreintes.

Une commission au sein de la société civile peut être créée pour valider ou invalider une pétition émise. La pétition peut servir d’outil statistique d’intérêt ou de désintéressement sur un sujet et est un argument de masses électoralistes. Elle peut aider à l’élaboration de programmes de société durables adaptés et peut éviter ”les éléphants blancs”.

read more