close

heroïnes

ArticlesCulture généraleFéminismeHéroïnes du présentPolitiqueSociete

JOSINA MACHEL: Freedom Fighter

jm

Elle est née sous le nom de Josina Abiathar Muthemba le 10 août 1945 dans la province méridionale de inhambane.
Josina Machel devient active politiquement dans les groupes d’étudiants clandestins, et membre d’une cellule illégale du Front de Libération du Mozambique, plus connu sous son abréviation portugaise FRELIMO.

A 18 ans, Josina Machel décide de fuir le Mozambique pour rejoindre la guerre de libération contre les Portugais. Lors de sa première tentative de fuite, elle est capturée dans ce qui était alors la Rhodésie du Sud (aujourd’hui le Zimbabwe), renvoyée chez elle et emprisonnée pendant plusieurs mois. Lors de sa seconde tentative, elle parvient à se rendre au siège du Frelimo à Dar es Salaam, la capitale de la Tanzanie.
Elle reçoit alors une formation militaire et gravit les échelons du FRELIMO, devenant chef du Département des affaires sociales du parti en 1969 à l’âge de 24 ans. La même année, elle épouse Samora Moisés Machel, qui deviendra le premier président d’un Mozambique indépendant en 1975. Mais Josina n’a pas vécu suffisamment longtemps pour voir son pays libéré des Portugais. Elle meurt des suites d’une grave maladie à Dar es Salaam en 1971.

Militante des droits de la femme

Militante pour les droits des femmes
Pour son attachement à la cause de l’indépendance au nom duquel elle a même refusé une bourse pour aller étudier en Suisse, préférant rester et continuer à se battre dans la guerre contre les Portugais. Elle s’est également battue pour le droit des femmes à prendre part à la lutte de libération du pays, à porter les armes, et à être politiquement actives.

L’héritage de Josina Machel est évoqué chaque année le jour de sa mort, le 7 avril. À cette date, le Mozambique célèbre sa Journée nationale de la femme, rendant ainsi hommage à son engagement pour l’égalité des droits.

read more
ArticlesFéminismeHéroïnes du présentSociete

Patricia ou la passion de la cordonnerie

CYMERA_20190122_200344

L’on définit la cordonnerie comme l’ activité, le métier, le travail du cordonnier;  mais aussi comme l’ industrie de la chaussure.  Etymologiquement, un cordonnier (au féminin une cordonnière ; altération de cordouanier, est un « artisan travaillant le cuir de Cordoue »). est une personne qui fabrique ou répare des chaussures. https://fr.wikipedia.org/wiki/Cordonnier

Un métier d’homme

Sous nos tropiques, cette profession est souvent dévolue aux hommes tant dans sa forme informelle ou précaire que dans celle des chaussures de luxe.Nous ne tenterons pas d’expliquer les raisons de ce fait mais nous présenterons plutôt une jeune dame qui en est passionnée au point d’en avoir fait son métier.

Elle s’appelle Yapo Yapi Patricia et a son atelier juste sous un arbre à Cocody Saint Jean (quartier d’Abidjan). Nous l’avons rencontrée puisque ce qu’elle fait peut paraître non conventionnel.

Naissance d’une passion

Son amour pour la cordonnerie a débuté quand elle n’était encore qu’une élève. Alors qu’elle se rendait chaque jour à l’école elle rencontrait sur son chemin un monsieur, un cordonnier qui la fascinait par son savoir faire. Elle a donc décidé d’apprendre ce qui deviendra plus tard son métier. Elle décide ainsi de quitter l’école pour s’y adonner pleinement.

Un Rêve: créer un école de cordonnerie

Notre héroïne on vous l’a dit est une passionnée et une rêveuse aussi. Elle aimerait bien sur arriver au niveau de la formalisation mais pas que. Son but à long terme est de créer un centre d’apprentissage de la Cordonnerie à ceux qui voudraient s’y former, comme il en existe déjà au Ghana nous fait- elle savoir.

Des matériaux de recyclage

Afin de minimiser ses charges Patricia a trouvé une astuce toute simple elle utilise des matériaux issus du recyclage. Des tissus ou des habits issus des balles de friperie. Elle utilise aussi des matières comme le jeans. Et c’est très beau. Pour l’instant, ses clients sont composés des passants et des amis.

read more
ArticlesHéroïnes du présentLes grandes dates

4 février 1913- 24 octobre 2005: ROSA PARKS

bet-you-didnt-know-rosa-parks (1)

Rosa Parks est devenue une figure emblématique de la lutte contre la ségrégation raciale aux Etats-Unis en refusant de laisser sa place à un passager blanc dans un autobus en décembre 1955.

Rosa Louise McCauley Parks, dite Rosa Parks (née le  4 février 1913 à Tuskegee, en Alabama et morte le 24 octobre 2005à Détroit, dans le Michigan), est une femme afro-américaine qui devint une figure emblématique de la lutte contre la ségrégation raciale aux États-Unis, ce qui lui valut le surnom de « mère du mouvement des doits civiques  » de la part du Congrès américain. Rosa Parks a lutté par la suite contre la ségrégation raciale avec Martin Luther King Jr..

Elle est devenue célèbre le 1er décembre 1955, à Montgomerry  (Alabama) en refusant de céder sa place à un passager blanc dans l’autobus conduit par James F.Blake. Arrêtée par la police, elle se voit infliger une amende de 15 dollars. Le 5 décembre 1955, elle fait appel de ce jugement.


« Les gens racontent que j’ai refusé de céder mon siège parce que j’étais fatiguée, mais ce n’est pas vrai. Je n’étais pas fatiguée physiquement, ou pas plus que d’habitude à la fin d’une journée de travail. Je n’étais pas vieille, alors que certains donnent de moi l’image d’une vieille. J’avais 42 ans. Non, la seule fatigue que j’avais était celle de céder. »

Rosa Parks
 autobiographie ( publiée avec James Haskins en 1992) :

Dans les bus de Montgomery, les quatre premiers rangs sont réservés aux Blancs. Les Noirs, qui représentent trois quarts des utilisateurs, doivent s’asseoir à l’arrière. Ils peuvent néanmoins utiliser la zone centrale, jusqu’à ce que des Blancs en aient besoin ; ils doivent alors, soit céder leur place et aller vers le fond, soit quitter le bus. Comble de l’humiliation : si ces places sont occupées, les Noirs doivent bien acheter leur billet à l’avant, mais sont tenus de sortir avant de rentrer de nouveau par la porte arrière du bus pour accéder aux emplacements qui leur sont attribués. Mme Parks n’était pas la première personne à violer ce règlement, d’autres l’avaient payé durement, parfois de leur vie].


Rapport de police sur Rosa Parks du 1erdécembre1955, page 2.

Pendant des années, la communauté noire se plaint de la situation et Mme Parks ne fait pas exception : « Ma résistance à ces mauvais traitements dans le bus n’a pas commencé avec cette arrestation. J’ai fait beaucoup de marche à pied à Montgomery. » Parks en fait une expérience publique un jour pluvieux de novembre 1943, quand le chauffeur de bus James Blake, comme à son habitude, lui demande de payer sa course à l’avant, redescendre et de remonter par la porte arrière. Voyant que du monde gêne l’accès par l’arrière, elle décide d’aller directement vers le fond. Blake, furieux, la main sur son revolver, l’empoigne pour la ramener vers l’avant. Elle laisse alors tomber intentionnellement son sac à main et s’assied un instant sur un siège réservé aux passagers blancs pour le récupérer. Blake lui laisse à peine le temps de descendre du bus, qu’il redémarre. Rosa Parks marche plus de huit kilomètres sous la pluie. Ironie du sort, ce sera le même chauffeur le 1er décembre 1955 alors qu’elle cherchait à l’éviter depuis cet événement16. Ce jour de 1955, elle n’avait semble-t-il pas prémédité son geste, mais une fois décidée, elle l’assume totalement. Elle déclare d’ailleurs dans son autobiographie (qu’elle a publiée avec James Haskins en 1992) :

source: https://fr.wikipedia.org/wiki/Rosa_Parks

read more
Articles

AICHA KONE: LA DIVA

akk

Aïcha Koné, originaire du nord du pays (Gbon dans le département de Boundiali), est une chanteuse ivoirienne née le 21 mai 1957 à Abidjan, et dont de nombreux textes de ses chansons sont en bambara ou en malinké. Son parcours et ses succès ont fait d’elle la Diva de la musique ivoirienne.

Des débuts difficiles

Fille d’un médecin, elle aura des débuts difficiles en raison de l’hostilité de son père, le Dr Moussa Y. Koné, opposé au fait de voir sa fille embrasser une carrière musicale. Aïcha débute véritablement sa carrière musicale au sein de l’Orchestre de la Radio Télévision Ivoirienne (ORTI) où elle est engagée comme choriste sous la direction, entre autres, de Boncana Maïga.

Celui qui deviendra son mentor et sera jusqu’à Farafina Miria son arrangeur attitré, lui est présenté par Georges Benson, alors directeur des programmes de la Radio Télévision Ivoirienne RTI, qui l’a révélée au public ivoirien.

L’adolescente côtoie ainsi d’autres grands maîtres de la musique africaine comme Manu Dibango avec qui elle va travailler. De ses années à l’ORTI, Aicha Koné dit qu’elles l’ont aidée à « s’organiser et à se structurer ». Très tôt influencée par la Sud-africaine Myriam Makeba, qu’elle rencontrera durant son exil guinéen, et interpellée par les mandolines de Nana Mouskouri et les guitares d’Enrico Macias aux accents d’Orient qui lui rappelle la musique mandingue, elle sort son premier 45 tours Denikeleni en 1979. Aïcha s’est imposée sur la scène musicale africaine. C’est une artiste de scène qui se produit dans le monde entier.

Elle est la seule chanteuse ivoirienne à avoir obtenu 2 disques d’Or et plus de 45 prix et trophées.

read more
ArticlesHéroïnes du présent

Claudette Colvin, l’héroïne avant Rosa Parks

claudette

Si l’histoire reconnait Rosa Parks comme celle qui s’est tenue debout en restant assise, elle oublie de mentionner souvent la jeune adolescente qui l’a aussi fait 9 mois avant elle. Cette jeune adolescente se nomme Claudette Colvin.

Beaucoup d’entre nous ne connaissent pas cette courageuse jeune fille qui a lutté pour mettre un terme à la ségrégation raciale. Il est tout de même important de retenir que sa bravoure aura donné du courage à plusieurs.

Claudette Colvin (née le 5 septembre 1939) est une afro-américaine originaire d’Alabama. A l’âge de 15 ans, elle refuse de céder son siège à un blanc dans un autobus de Montgomery, en violation des lois locales. Son arrestation en date du 2 mars 1955 précède de neuf mois celle de la célèbre Rosa Parks, le 1er décembre 1955.
Cette même année, Claudette Colvin est en école secondaire. Sa famille ne possède pas de voiture, elle doit donc prendre le bus chaque jour pour se rendre à l’école. Le 2 mars, elle monte dans le car au retour de l’école (au même arrêt que Rosa Parks quelques mois plus tard), elle est assise à deux rangs de la sortie de secours, quand quatre personnes blanches montent dans l’autobus. Le chauffeur lui ordonne de se lever pour céder sa place, et fait cette même demande à quatre autres passagers noirs. Malgré les ordres, Claudette refuse et reste assise sur son siège.

Colvin a été giflée et jetée sans ménagement hors du bus. Elle continue de s’écrier que ses droits constitutionnels ont été violés. La police l’arrête, l’emprisonne et l’accuse même d’avoir proféré des insultes, ce qu’elle nie catégoriquement.
La « National Association » pour l’avancement des gens de couleur décide de renoncer aux sanctions en raison du jeune âge de Claudette et aussi de sa grossesse au moment des faits. Ils ont pensé qu’une mère célibataire emprisonnée provoquerait des réactions négatives (de type émeutes) dans la ville.

This is my constitutionnal Right

Claudette Clovin

Source: byusmedia.fr

read more
ArticlesHéroïnes du présent

Les NANA BENZ, dans l’empire du WAX, ce sont elles les reines.

nan

Dans l’art et la manière du business.

C’est à partir des années 1930 que débute le commerce des Nana Benz. A l’époque, s’ouvrent plusieurs maisons de commerces françaises, allemandes et britanniques à Lomé à la faveur de la colonisation du pays.

C’est avec ses dernières que les Nana-Benz vont travailler, en achetant des tissus provenant principalement d’Hollande et d’Angleterre, pour les revendre à la population locale et internationale.

Les Nana Wax sont de redoutables femmes d’affaires

En redoutables femmes d’affaires, les nana Benz vont tisser des vraies relations commerciales, négocier des contrats d’exclusivité avec leurs fournisseurs, développer un commerce international avec les autres pays Ouest-africains et dessiner même certains motifs stars de certains pagnes. Le business est si lucratif, que ces femmes n’ayant pour la plupart pas fait de longues études, deviennent les femmes les plus riches du Togo, seules à avoir les moyens de s’acheter les fameuses mercedes benz…


“On n’est pas Nana Benz sans posséder de Mercedes Benz” rappelle Edem Kodjo(une Nana Benz).

Aussi en bonnes citoyennes, la légende raconte qu’elles prêtaient même leurs voitures à l’Etat, lors des visites officielles.

Surprenante femme d’affaires, gestionnaire rigoureuse et redoutable, travailleuse infatigable, inventive et dans l’air du temps, qu’elle soit grossiste ou revendeuse de pagnes, la Nana Benz reste un modèle de réussite et de leadership féminin à l’africaine.

read more
Articles

Charline Etudiante juriste, community manager

charline

Etudiante juriste, Chia charline Tiahi est une jeune ivoirienne engagée pour la valorisation d’un leadership féminin fort et affirmé. Son rêve est de vivre dont un monde où l’égalité des chances entre l’homme et la femme est une réalité.

Charline a rejoint la team d’héroïnes dès les premières heures en qualité de community manager sur les différents réseaux sociaux.

read more
Héroïnes du présent

15 JANVIER 2019, standing ovation aux “Gbagbo Girls”, héroïnes d’une victoire inespérée.

CYMERA_20190116_000937

Une page importante de l’histoire de la Côte d’Ivoire et même de l’Afrique vient de s’écrire. Le 15 Janvier 2019, une victoire est remportée par la défense de l’ancien président Laurent Gbagbo et son ministre Blé Goudé. Un procès de presque 8 ans pour l’un et 5 ans pour l’autre. Bien que l’on ne croyait plus à un retour de celui que l’on surnomme Opah, il y’eut un retour de situation extraordinaire. Derrière cet exploit, des héroïnes qui ont cru, se sont battues et ont vaincu.

Standing ovation aux “Gbagbo Girls”, des héroïnes de notre histoire.

Jennifer Naouri: la Benjamine

Co-Conseil au sein de l’équipe de Défense du Président Gbagbo, elle travaille depuis de nombreuses années pour le Cabinet d’Avocats Emmanuel Altit & Associés. Elle a aussi travaillé à l’Assemblée Nationale française mais aussi dans des ONG, notamment auprès du GISTI et de la Croix-Rouge française. Elle est enfin enseignante de droit international humanitaire et le droit international pénal dans différents cadres, associatif, universitaire ou des formations à des Avocats et praticiens du droit. (source https://www.linkedin.com/in/jennifer-naouri-61125683/?originalSubdomain=fr)

Si Jennifer Naouri est très jeune, elle été des plus remarquables pendant le procès avec notamment ses répliques cinglantes. Nous ne pouvons que lui dire bonne continuation et Go Jen…

Lucie Bourtthoumieux…jusqu’au bout.

La Franco-Camerounaise Lucie Bourthoumieux agée de 46 ans, fut l’avocate de la Guinée équatoriale. Dans les années 2000, elle est devenue conseillère juridique du président ivoirien Laurent Gbagbo.
Proche de Simone, elle est très présente lors de la crise postélectorale. Elle est au tribunal de Korogho le 30 novembre 2011, jour du transfert de l’ancien chef d’État à La Haye. Non accréditée à la Cour pénale internationale (CPI), elle ne peut pas intégrer le collectif d’avocats qui le défend, ce qui ne l’empêche pas de rendre visite à son ancien client. (source: https://www.jeuneafrique.com/37452/politique/habiba-tour-et-lucie-bourthoumieux-les-gbagbo-girls/). Un exemple de persévérance qui a finit par être récompensé.
Maître Lucie Bourthoumieux est associée gérante de la SELARL BOURTHOUMIEUX à Paris, et avocate à la Cour près le Barreau de Paris.


Lucie Bourthoumieux associée gérante de la SELARL BOURTHOUMIEUX à Paris, est avocate à la Cour près le Barreau de Paris.

Maitre Habiba Touré, la Panafricaine

Maitre Habiba Touré

Née en France de père ivoirien, Habiba Touré, 36 ans, est autant juriste que militante de la cause Gbagbo. Après avoir épaulé l’ex-chef d’État, elle défend son fils Michel dans sa plainte pour “enlèvement, séquestration, traitements inhumains et dégradants” contre Guillaume Soro et neuf anciens comzones (membres de la coalition rebelle des Forces nouvelles de Côte d’Ivoire). Habiba Touré est également l’un des avocats de Simone Gbagbo auprès de laCPI. (https://www.jeuneafrique.com/37452/politique/habiba-tour-et-lucie-bourthoumieux-les-gbagbo-girls/).

On la décrit comme une panafricaniste convaincue et une femme de caractère, éprise de paix de justice et de vérité.

Lorsqu’on est confronté à sa propre responsabilité et qu’on ne fait rien, alors on est un panafricaniste de carton

Maitre Habiba TOURE

read more