close

femmes

ArticlesSociete

OLAM en Côte D’Ivoire, pour un visage humain de l’industrialisation.

Olam-International-Logo-e1467633439339

C’est en 1994 que le groupe OLAM a ouvert sa première entreprise en Côte d’Ivoire, en débutant ses activités par l’exportation des noix de Cajou de la Côte d’Ivoire vers l’Inde.
Aujourd’hui, à travers tout le pays , le groupe contribue à autonomiser et à aider la communauté rurale. D’abord par sa présence inégalée auprès d’elle, ensuite en achetant les produits de leurs récoltes ; le cacao, le café, le coton, la noix de cajou et le caoutchouc directement auprès de plus de 185 000 familles d’agriculteurs et via un vaste réseau de commerçants locaux. En somme ce sont plus de 220.000 petits exploitants et des milliers de coopératives et fournisseurs qui approvisionnent ses exploitations. OLAM met en avant les compétences et les valeurs locales et aide les femmes principales actrices du monde rural. Outre la valeur mutuelle qui s’est créée depuis 25 ans, une nouvelle forme de coopération a pu voir le jour de laquelle l’industrialisation prend un Visage plus humain.

L’employabilité des jeunes et la mise en valeur des compétences ivoiriennes

OLAM est l’un des plus gros employeurs du pays, avec plus de 5 000 employés, y compris des sous-traitants. Plus de 90% sont des ivoiriens et le groupe travaille en partenariat avec les meilleures écoles et universités et associations professionnelles pour attirer les meilleurs talents et les intégrer à des parcours de carrière significatifs. Grâce à des programmes tels que le programme des leaders africains Growing Olam, le programme des stagiaires diplômés en génie, le programme des dirigeants financiers et le programme de développement du leadership, les employés à fort potentiel reçoivent une formation et un encadrement adaptés, en Côte d’Ivoire et à l’étranger, pour les aider à maximiser leur potentiel. et acquérir des rôles de gestion.

La part belle aux Femmes

Les trois sites de transformation de noix de cajou à Bouaké, Djekanou et Dimbokro emploient plus de 4000 personnes dont 90% sont des femmes. Un pas très important qui aide les femmes mais aussi l’Etat dans l’épineux combat de l’autonomisation de celles ci. En effet, la femme rurale bénéficie très peu des fruits de son travail acharné. Dans la ville de Djékanou, OLAM a procédé à l’installation de son usine mais avec le partenariat de femmes exerçant dans la région. ce qui a permis d’apporter un souffle nouveau à la région par la renaissance d’activités commerciales. L’usine OLAM/ TALITAKU emploie plus de 300 employés dont 85% sont des femmes.

Chiffres Clés et actions sociales

+220.000 producteurs partenaires; +2800 communautés villageoises partenaires; +10.000 personnes ont eu accès à l’eau potable grâce aux 5 pompes hydrauliques construites et 21 réhabilitées en 2018; +250 KM de route réparée en zone rurale pour améliorer le transport des produits des planteurs et faciliter l’accès au marché; + 100.000 personnes sensibilisées sur l’éducation, le VIH et la nutrition en 2018; + 210.000 plants de semis distribués en 2017-2018 aux producteurs pour être plantés; +3000 producteurs sont formés en alphabétisation dans les 26 centres du groupe; +1.000.000*(estimation calculée) de personnes ont vu leurs conditions de vie s’améliorer; +20.000.000 $ de prime versée aux producteurs en 2018.

La distribution de kits scolaires dans 50 villages, la construction d’une école et la réhabilitation d’une cantine ont favorisé l’assiduité scolaire de 6000 enfants. la construction d’entrepôts, de zones de séchage et de distribution de balances dans 30 villages a impacté 8700 producteurs. La distribution de kits scolaires complets d’une valeurs de plus de 25.000$ a permis à plus de 1230 producteurs d’avoir accès à l’électricité.

Le nouvel objectif d’OLAM est de “réinventer l’Agriculture Mondiale et les systèmes alimentaires”.

Cela se fera par la régénération des ressources, par des agriculteurs et des systèmes agricoles prospères et pour des communautés dynamiques. L’inclusion des femmes et des jeunes fait du groupe OLAM un acteur inconditionnel du développement durable tel que pensé par les Nations Unies.

read more
ArticlesFéminismeHéroïnes du présentSociete

Patricia ou la passion de la cordonnerie

CYMERA_20190122_200344

L’on définit la cordonnerie comme l’ activité, le métier, le travail du cordonnier;  mais aussi comme l’ industrie de la chaussure.  Etymologiquement, un cordonnier (au féminin une cordonnière ; altération de cordouanier, est un « artisan travaillant le cuir de Cordoue »). est une personne qui fabrique ou répare des chaussures. https://fr.wikipedia.org/wiki/Cordonnier

Un métier d’homme

Sous nos tropiques, cette profession est souvent dévolue aux hommes tant dans sa forme informelle ou précaire que dans celle des chaussures de luxe.Nous ne tenterons pas d’expliquer les raisons de ce fait mais nous présenterons plutôt une jeune dame qui en est passionnée au point d’en avoir fait son métier.

Elle s’appelle Yapo Yapi Patricia et a son atelier juste sous un arbre à Cocody Saint Jean (quartier d’Abidjan). Nous l’avons rencontrée puisque ce qu’elle fait peut paraître non conventionnel.

Naissance d’une passion

Son amour pour la cordonnerie a débuté quand elle n’était encore qu’une élève. Alors qu’elle se rendait chaque jour à l’école elle rencontrait sur son chemin un monsieur, un cordonnier qui la fascinait par son savoir faire. Elle a donc décidé d’apprendre ce qui deviendra plus tard son métier. Elle décide ainsi de quitter l’école pour s’y adonner pleinement.

Un Rêve: créer un école de cordonnerie

Notre héroïne on vous l’a dit est une passionnée et une rêveuse aussi. Elle aimerait bien sur arriver au niveau de la formalisation mais pas que. Son but à long terme est de créer un centre d’apprentissage de la Cordonnerie à ceux qui voudraient s’y former, comme il en existe déjà au Ghana nous fait- elle savoir.

Des matériaux de recyclage

Afin de minimiser ses charges Patricia a trouvé une astuce toute simple elle utilise des matériaux issus du recyclage. Des tissus ou des habits issus des balles de friperie. Elle utilise aussi des matières comme le jeans. Et c’est très beau. Pour l’instant, ses clients sont composés des passants et des amis.

read more
Culture généraleSociete

Anvilo Aao, la femme au bout des doigts

P5

Agoua Djampa Ahouo Ange Olivier à l’état civil et connu sous le nom d’Anvilo est Artiste Peintre et Infographe ivoirien. Né en 1991 dans la commune de Cocody(Cote d’Ivoire). Diplômé en 2013 du brevet technique Artistique (B.T.A) en Expression picturale au centre en Technique des Arts Appliqués de Bingerville, il poursuit ses études en communication visuelle et obtient en 2016 un Brevet Technique Supérieure (B.T.S) à l’Ecole de Spécialité de multimédia d’Abidjan (E.S.M.A). Artiste peintre engagé, Anvilo à participé à plusieurs expositions collectives et ateliers de peinture.

Son art est réaliste presque trop même et son doigté est magique. ''Ses femmes" à lui sont africaines et belles. Lui c'est Anvilo AAo et il a la femme au bout des doigts.

Il a commencé à peindre aux rythmes du mouvement d’expression commune de l’époque pour suivre la tendance culturelle. Il peignait alors des tableaux semi-abstraits en partant d’un sujet traditionnel  et s’inspirait du mouvement spirituel qui l’entourait.

Aujourd’hui son art est figuratif, inspiré par les richesses culturelles africaines et tout ce qui l’entoure L’artiste additionne à ses coups de pinceaux, le collage des matières telles que le pagne, les colliers et perles, les calebasses, du papier et j’en passe. Ces éléments souvent abandonnés, mais qui ont pourtant de la valeur pour le créateur, sont réutilisés, transformés et revalorisés dans ses œuvres. Son travail se caractérise par une intensité des couleurs et un jeu de volume. Ce mélange, est le résultat de dures années de travail et de recherches personnelles qui évoquent des représentations qui l’intéressent ; la femme en particulier.

-2014, Exposition à la galerie Lebasquiat.                                                                                                         -2016, Exposition Jeune talent au Palais de la Culture.                                                                                   -2016, Exposition des Artisans de Grand-Bassam à Playce Macory.                                                                     -2017, Exposition d’art a Playce Macory.                                                                                                           -2017, Atelier de peinture pour les enfants a pullman.                                                                                    -2018, Exposition des arts visuels à la fondation la maison de l’artiste a Assouindé.                                                                                   -2018, Exposition du MIVA 2eme édition (marché des arts de l’artisanat) à Eden Golfe Hôtel. -2018, Exposition BINA (biennale internationale arts naïfs) au Palais de la Culture et Cap Nord.

-RESIDENCE ARTISTIQUE                                                                                                                                 Fondation la Maison de l’Artiste.

FARA (festival des rues d’Assouindé).

Facebook : Anvilo Aao

Instagram: Anvilo

source: Autobiographie

read more